Iberflora dépasse les chiffres d’avant la pandémie avec une présence internationale accrue

Un total de 1.068 professionnels étrangers ont visité le concours, de 33% plus que dans 2019. Le nombre total de visiteurs s’élève à un 38%, jusqu'à ce que vous atteigniez le 10.149. Un total de 400 marques, d’entre eux 62 étrangers, ont présenté leurs produits au cours de ces trois journées à Feria Valencia
Le concours devient le premier événement international dans la ville de Valence depuis le début de la pandémie.

Valencia, 7 octobre 2021.- Iberflora, la foire internationale des plantes et des fleurs, paysagisme, technologie et bricojardin retrouve l’illusion et clôt aujourd’hui avec optimisme sa 50ª éditation. Le bilan a été plus que satisfaisant dans ce qui a été le premier salon professionnel 100% en personne de Feria Valencia.

Un total de 10.149 professionnels de l’industrie verte ont visité le concours pendant les trois jours de foire, de 38% plus que dans 2019, en l’absence des dernières données de l’après-midi. Cette année, de plus, le caractère international d’Iberflora est revenu avec force, qui est devenu le premier événement international dans la ville de Valence depuis le début de la pandémie.

En fait, les données montrent que le nombre de visiteurs étrangers a augmenté d’un 33% concernant 2019. Un total de 1.068 professionnels étrangers ont assisté à Iberflora de différents endroits dans le monde, de ceux qui mettent en évidence la France, Portugal, Danemark ou Pays-Bas, bien qu’il y ait également eu la présence d’acheteurs asiatiques, Américains et Russes. Par ailleurs, ont assisté de grands acheteurs étrangers représentant 510 entreprises

Par ailleurs, quelques-uns 400 marques ont été présents dans ce 50 anniversaire d’Iberflora, entre nationaux et internationaux, qui s’additionnaient 62. En fait, ont été incorporés 40 nouveaux exposants à la foire, de ceux qui 19 ils sont des étrangers.

Affaires et récupération

Cela fait trois jours d’affaires, couloirs et stands bondés. On a remarqué l’envie du secteur de se retrouver face à face et il en a été ainsi retransmis tant aux exposants qu’aux visiteurs.. « Il y avait une besoin réel de se retrouver et récupérer le face à face dans les affaires », explique Maria José Sanz, du groupe d’achat pertinent Flora Holland.

« La foire a été le reflet du bon moment que connaît le secteur », le président d’Iberflora réfléchit, Raul Ferrer, qui apprécie tous les efforts déployés par le comité organisateur pour cette édition d’Iberflora. Il ajoute que le marché international a été très présent parce qu’il « avait besoin de s’approvisionner pour les années à venir »..

Pour sa part, le directeur du salon, Miguel Bixquert, rappelle que le secteur vert a connu les meilleurs exercices des derniers 20 ans. « Cela se voit pendant la foire. En fait, les campagnes de 2022 et de nombreux exposants ont déjà des réserves pour 2023-2025 », dévoile.

Iberflora, de plus, a tenu au cours de la matinée des réunions avec d’importantes entreprises et associations du secteur qui voulaient assurer leur participation en vue de la prochaine édition, qui se tiendra aux côtés d’Eurobrico, Ecofira et Efiaqua 4 au 6 octobre 2022.

Ecofira stimule le secteur

Pour sa part, le concours de solutions environnementales, ECOFIRA, ferme également ses portes aujourd’hui avec la satisfaction des exposants pour récupérer un concours qui n’a pas pu être tenu en 2020 et avec des résultats plus que satisfaisants qui jettent les bases du retour, à 2022, à côté de son hémopole du secteur de l’eau, Efiaqua.

Dans ce contexte, les exposants ont reçu au cours des trois jours de concours un profil très technique de visiteurs relatifs au domaine municipal et de l’administration publique ainsi que de techniciens environnementaux des entreprises, à la recherche des dernières innovations dans le secteur du traitement et de la gestion des déchets et des services municipaux.

Lors de sa dernière journée, Ecofira a accueilli la journée 'Économie circulaire industrielle, clé dans la lutte contre le changement climatique », organisée par le REDIT (Réseau des Instituts Technologiques de la Communauté Valencienne) et qui a réuni ce matin une centaine de spécialistes de la gestion de l’environnement. La journée a été inaugurée par le président d’Ecofira, Jorge Tejedo, et le directeur général de la qualité de l’environnement et vice-président du salon, Joan Piquer, avec le directeur général de REDIT, Gonzalo Belenguer.